La société féodale

Ce travail a été mené avec Laure de Marchi dans deux classes de 5e en 2018, dans plusieurs classes de CM2 en France et en Italie.

Représentations sociales

  • La notion de seigneur n’est pas connue des élèves qui ne connaissent que celle de roi. Ils ont une vision de la monarchie qui correspond à la pyramide féodo-vassalique déjà achevée. Reste à ce qu’ils comprennent qu’elle fut une construction longue.
  • Les notions qui vont avec celle de seigneur sont également ignorées : fief, suzerain/ vassal, contrat vassalique …
  • De plus, les élèves ne se posent pas la question de l’origine des châteaux et pensent qu’ils ont toujours existé.
  • A la question, qui a le pouvoir au début Moyen Age, les élèves répondent :
    • Le peuple vote les lois et le roi compte les voix. Il y a des guerres entre les royaumes. Les nobles sont les seigneurs, les comtes, les ducs. C’est le roi (et ses conseillers) qui dirige. Il y avait des empires.

    • Il y a des seigneurs, des barons, et des Barbares. Ce sont les rois qui gouvernent. Les paysans meurent en cas de désobéissance par rapport au roi. Ils se déplacent à l’aide de chevaux.

    • Je ne sais pas. Il y a des seigneurs, des barons, des Barbares.

Dans le tableau ci-dessous, je récapitule ce qu’une classe de 5e a répondu. J’ai obtenu les réponses de 28 élèves mais certains ont fait deux propositions.

Roi

Seigneurs Nobles Riches Eglise et pape

17

10 4 4

2

46 % 27% 11% 11%

5%

Moteur de la SP 

  • La SP fonctionne sur l’intrusion de cet événement, ici l’irruption des Vikings. Les 3 groupes doivent réagir. En général, ils choisissent la fuite ou l’alliance entre seigneurs. Il faut leur rappeler (pour les besoins de la SP) que les châteaux n’ont pas encore été construits. Il faut de longues palabres pour qu’ils envisagent la construction des premiers châteaux (toujours des châteaux-forts pour eux) et la possibilité d’un contrat aide contre protection.

Phase 1 : Seigneurs, chevaliers et paysans

a. Phase de travail

DocumentsSociété féodale

Les documents ont été choisis afin de permettre d’appréhender la spécificité de chacun des groupes (l’âge des documents n’est pas précisé à dessein, car ils sont tous postérieurs à l’édification des châteaux). Comme la SP est centrée sur la construction des châteaux, comme matérialisation du contrat vassalique, les bourgeois et le clergé sont absents.

  • Groupe A : les seigneurs ;
  • Groupe B : les chevaliers ;
  • Groupe C : les paysans.

Mission : Les trois missions sont identiques car il s’agit de prendre connaissance de ces 3 groupes sociaux. Les élèves peuvent présenter leur groupe comme ils le souhaitent.

b. Socialisation:

La phase de socialisation permet de mesurer ce que les élèves ont compris des documents mais surtout comment ils ont investi des savoirs antérieurs dans la lecture de ces documents. C’est à ce moment-là qu’ils utilisent « roi » pour « seigneur » et quelques-uns font intervenir le clergé sans nécessairement prononcer ce mot. Même si cela a été fait pendant la réalisation de la mission, l’enseignant doit préciser que les châteaux n’existent pas encore.

c. Trace écrite individuelle libre qui reprend ce que l’enseignant a collecté au tableau au fur et à mesure du rapport des groupes. Voici un exemple de la trace écrite produite par une classe de 5e.

  1. Les seigneurs

Les seigneurs possèdent un territoire (seigneurie) sur lequel ils chassent. Ils doivent le défendre (chef de guerre) contre d’autres seigneurs.  Sur sa seigneurie travaillent des paysans.

  1. Les chevaliers

Les chevaliers sont des guerriers au service d’un seigneur. Ils combattent à cheval. Ils s’entraînent en chassant et en participant à des tournois. Ils participent également aux fêtes et banquets donnés par le seigneur. Leur mode de vie est proche de celui de leur seigneur.

  1. Les paysans

Les paysans sont des agriculteurs et des éleveurs. Ils sont pauvres. Ils nourrissent le seigneur et les chevaliers. Ce sont les seuls (avec les bourgeois) qui travaillent. Ils travaillent les terres du seigneur.

L’EVENEMENT !

  • Peu importe l’événement choisi. Il peut être historique ou non. L’important est qu’il indique aux élèves qu’une période d’insécurité commence.
  • Pour l’Aquitaine, les raids vikings peuvent être choisis. Ils se déroulent au IXe siècle, période de grande insécurité pendant laquelle les premiers châteaux sont en train d’être construits (cf. motte castrale et motte féodale). On vit apparaître des contrats de type vassalique dès le VIIe siècle.
  • Les élèves repartent au travail, en essayant d’imaginer des solutions face au danger. La plupart du temps, ce sont des solutions individuelles : se barricader, s’enfuir. Parfois, ils proposent de rechercher des alliances avec d’autres seigneurs. Mais d’une manière générale, ils sont de la difficulté à imaginer que les 3 groupes vus précédemment pourraient trouver une solution commune. Peu importe au final. L’important est qu’ils aient pris conscience du problème. L’enseignant peut apporter alors la solution historique : les paysans vont aider à la construction de la motte castrale et, en contrepartie, le seigneur les protègera en cas de danger, eux, leurs familles et parfois leurs troupeaux. Ils seront devenus « ses hommes ».

Exemples de solutions proposées par des élèves de 5e

« On construit des remparts autour du village pour se protéger ; on se défend derrière les remparts.

Les paysans vont construire des murailles pour protéger le village. Le seigneur veut faire construire des murailles.

On leur tend des pièges, on ferme toutes les églises. On peut aussi mettre des hauts et épais murs autour des villages pour que les Vikings ne puissent pas entrer. On dit aux villageois de se protéger dans leurs habitations.

Les paysans, avec les seigneurs, préparent une armée équipée d’épées, de catapultes et d’arcs.

Fuir, se cacher, faire alliance avec d’autres seigneurs. Edifier des murs.»

  • On peut leur proposer de regarder un extrait d’un vieux film du réalisateur La Rochefoucauld, « L’an Mil » dans lequel le seigneur Guillaume pour s’imposer créera une insécurité factice : il demande à un seigneur voisin de terroriser ses paysans pour que ceux-ci viennent lui réclamer la protection. Il la leur refuse puisqu’ils ne sont pas « ses hommes ». Il faut choisir cet extrait court car l’écriture de ce film ne correspond plus aux habitudes des élèves. https://www.youtube.com/watch?v=GlWQ-kplAbw

EXPLOITATION

L’exploitation consiste à confronter les solutions trouvées par les groupes entre elles, d’une part, et avec, par exemple, l’extrait du film. L’important n’est pas que les élèves aient ou non trouvé la vraie solution mais qu’ils aient pu prendre conscience que la féodalité va se construire sur des contrats d’homme à homme. Il est également important qu’ils perçoivent que le château, la sécurité revenue, sera un outil de domination des seigneurs envers les paysans. Enfin, il faut revenir sur la question du pouvoir pour que les élèves comprennent que l’autorité royale était faible et qu’elle se construira peu à peu au fil des siècles.

Phase 2 : les différents types de seigneurs

Trop souvent le fief est limité à la terre. Or il existe différents types de seigneurs :

  • Seigneur laïc et rural
  • Seigneur ecclésiastique:
  • Seigneur urbain

Cette seconde phase est encours de remaniement.

7 commentaires

      1. Bonjour

        J’ai en fait remanié les fins que j’ai intégré en partie dans une nouvelle SP que j’anime lundi. Le temps de recueillir les travaux des élèves, leurs impressions et de l’écrire ! Cordialement.

        J'aime

  1. Bonjour,

    Si c’est bien celle intitulée « Emergence d’une nouvelle société urbaine » elle est particulièrement intéressante, merci beaucoup de ce partage! Je travaille justement sur un jeu économique style jeu de l’île que j’adapte pour illustrer le contexte socio-économiques de certaines périodes: révolution Néolithique, société féodale, révolution française, révolution Industrielle… Aussi, de nombreux articles postés ces derniers jours sont inaccessible car protégés par un mot de passe. Comment y accéder ?

    Cordialement

    J'aime

    1. Bonjour
      J’ai une variante que je pourrais vous envoyer
      Pour les pages protégées il n’y a que les documents et elles sont seulement pour mes élèves. Je les rendrai publiques plus tard.
      Comment avez-vous connu le jeu de l’île ?
      Très cordialement
      Alain Dalongeville

      J'aime

      1. Bonjour,

        Alors là je serai preneur, merci beaucoup! D’accord, je ne pensais pas que c’était pour une utilisation avec vos élèves, je comprends bien.

        J’ai découvert le jeu de l’île dans l’un de vos livre, si je me rappelle bien c’est dans celui coécrit avec Michel Huber « Enseigner l’histoire autrement, devenir les héros des événements du passé ». Les règles y sont décrites brièvenement, mais j’ai réussi à trouver des explications plus détaillées sur internet. Je n’ai par contre jamais trouvé de trace du jeu « humanitude » malgrés mes nombreuses recherches.

        Encore merci pour tout ce que vous partagez sur ce blog.

        Bien Cordialement.

        J'aime

Répondre à Alain Dalongeville Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s