La Révolution française et l’Empire : un nouvel ordre politique en Europe


  • Concepts : révolution, pouvoir
  • Notions : crise, monarchie, monarchie constitutionnelle, république, empire
  • Documents de travail : 17891792-Terreur-Empire

 

0. Ce que pensent les élèves

Je commence la séance en posant deux questions aux élèves. La première concerne le concept central de cette série de leçon : révolution. Les contributions (ci-dessous) des élèves  appellent plusieurs commentaires qu’il faut partager avec eux.

Tout d’abord, la notion de révolution est cantonnée au domaine politique. Qu’il s’agisse d’une colère, d’une révolte ou de manifestations, toutes ces attitudes sont dans l’opposition avec l’Etat ou des dirigeants. D’autres périodes de l’histoire où le terme de révolution est utilisé comme la révolution néolithique, par exemple, n’ont laissé aucune trace chez les élèves. La sédentarisation, la néolithisation constituent des bonds qualitatifs dans l’histoire de l’humanité et n’ont pas de contenus politiques, si bien que ces ruptures historiques ne sont pas convoquées par les élèves. Il sera donc nécessaire de leur rappeler que les révolutions n’ont pas que des contenus strictement politiques et de reprendre cela au moment du cours sur la révolution industrielle un peu plus tard dans l’année.

Ensuite, fort logiquement, cette réduction au politique, leur fait se représenter la révolution comme quelque chose de bref, soudain et forcément violent. Le terme de révolte est associé à la révolution dans près de 30 % des contributions. La révolution prend un caractère essentiellement violent qui peut aller jusqu’à la guerre civile. Les manifestations sont une forme privilégiée d’expression du mécontentement : le souvenir des gilets jaunes est palpable.

Enfin, la révolution est majoritairement associée au changement. C’est le but même de la révolution, changer l’ordre politique et / ou social. Bien évidemment, la Révolution française est pour les élèves l’archétype de la révolution. Elle est l’exutoire de la colère et du sentiment d’injustice contenus depuis des siècles.

Qu’est-ce que c’est pour vous une révolution ?

  • Changement important marquant le début d’une nouvelle ère causé par un groupe d’individus ;
  • Une partie du peuple est en désaccord avec une autre partie et qu’elle ne veut pas l’écouter ;
  • Un grand changement politique décidé par le peuple qui est mécontent ;
  • Le fait de manifester en groupe pour un but commun ; les révolutions peuvent plus ou moins violentes ;
  • Lutte de plusieurs personnes contre ou pour quelque chose ;
  • Evénement qui entraîne un changement de situation politique ;
  • Un peuple qui se retourne contre les dirigeants du pays pour faire changer ce qui leur déplaît ;
  • Manifestations pour exprimer ce qui déplaît à une partie des gens ;
  • Une partie des gens est en désaccord avec les autres et ils manifestent pour le monter ;
  • Peuple manifeste car il n’est pas d’accord avec les lois ;
  • Révolte dans le but de faire changer les règles, les lois ;
  • Désaccord du peuple qui fait en sorte que son point de vue triomphe ;
  • Révolte de plusieurs personnes contre un groupe de personnes ;
  • Renouvellement de quelque chose qui s’est déjà passé avant ;
  • Quelqu’un ou les citoyens sont contre le système politique, ils le montrent en détruisant les lieux publics et en manifestant ;
  • Révolte contre un gouvernement ;
  • Un moyen pour le peuple de faire savoir son désaccord ;
  • Une révolte du peuple contre le gouvernement ;
  • Le moment où les gens manifestent contre des lois pour montrer qu’ils ne sont pas d’accord et essaient de les changer :
  • Groupe de citoyens conséquent (nombre important) se révolte et s’oppose et cela provoque un conflit interne au pays ; cela peut amener une guerre civile ; cela se passe le plus souvent dans une dictature ou une monarchie ;
  • Un ensemble de gens se rassemble pour manifester contre le gouvernement dans l’espoir d’obtenir ce qu’ils désirent ;
  • Le peuple est contre le tiers état ;
  • Une révolte contre ?
  • Révolte contre quelqu’un ou ? pour changer quelque chose ;
  • Beaucoup de personnes qui décident de faire changer ce qui ne leur plaît pas ;
  • Le moment où le peuple se manifeste contre le roi et la loi ;
  • Les citoyens font part de leur mécontentement à la personne qui détient le pouvoir ;
  • Le fait que le peuple trouve une défaillance dans le système de fonctionnement de l’Etat et que cela apporte un changement radical ;
  • Révolte pour changer quelque chose du « passé » ;
  • Peuple n’approuve pas une décision politique et lutte contre cette décision.
  • Désaccord et lutte pour que ça change ;
  • Changement accompli par plusieurs personnes.
item utiliséfréquence
Changement / changer29 %
Révolte / guerre / guerre civile29 %
Manifester / Manifestation22 %
Désaccord20 %

Qu’est-ce que c’est pour vous la révolution française ?

  • La révolution française est une révolte du peuple contre Louis XVI qui a commencé surtout avec la prise de la Bastille et, ensuite, l’exécution du roi.
  • C’est un moment de l’histoire de France qui s’est passé à la fin du XVIIIe siècle. Le tiers état voulait destituer le roi. Cette période a fait beaucoup de morts.
  • Pour moi c’est le moment ou le peuple a fait savoir par un moyen fort qu’il en avait marre des privilèges par le sang.
  •  Pour moi c’est le renouvellement de l’Antiquité.
  • Pour moi, la Révolution française est un évènement qui va permettre aux habitants de faire disparaitre les rois de manière cruelle puis, une fois cela fait, les habitants vont imposer leurs lois à savoir la République (mis à part la période de l’Empire).
  • La Révolution française, c’est une guerre civile, car toutes révolutions sont des mouvements qui évoquent des changements radicaux obtenus généralement par la lutte. Louis XVI a trouvé que le tiers état payait trop d’impôts du coup il fait payer les impôts au clergé et à la noblesse. 
  • Pour moi la Révolution française, c’est les Français ont décidé de se révolter contre le roi et de donner leur avis, qu’il plaise ou non à la noblesse. Mais une simple révolution, c’est quand les gens manifestent sans accord de l’Etat.
  • Pour moi, la Révolution française c’est la révolte des français contre le roi.
  • Changement, rébellion contre le roi pour changer de façon de gouverner ;

Analyse des représentations

Dans les représentations des élèves, nous le soulignions plus haut, il apparaît clairement que le concept de révolution est associé à celui de violence. Révolution, révolte, guerre civile sont autant de notions qu’ils confondent. Il n’y a de révolution que violente. Cela est peut-être le symptôme d’un défaut de travail sur ce concept quand la Révolution néolithique est traitée.

Bien évidemment, pour les élèves qui ont quelques souvenirs de l’étude de l’Ecole primaire, la Révolution française, c’est avant tout la prise de la Bastille et le Quatorze juillet. Ce qui ne contribue pas à relativiser la représentation. Rappelons que la prise de la Bastille n’est pas un fait stratégique d’une aussi grande importance, ce qui n’est pas le cas de sa signification symbolique puisque cette prison incarnait le libre arbitre et l’injustice aux yeux du peuple parisien.

Le concept de révolution n’est pas perçu au sens d’une transformation ou d’une mutation tellement importante que l’après ne ressemble plus à l’avant, au sens d’un bond qualitatif qui transforme un système social et politique en un autre système. Si bien que le premier acte politique qui consiste en ce que les états généraux se muent en Assemblée nationale est complètement ignoré des élèves et sous-estimé de la plupart des adultes. Et ce premier acte politique sera suivi par bien d’autres au cours de cet été de 1789.

Finalement si 1789 est une année clef de la révolution française, c’est parce que deux ruptures fondamentales vont s’y produire : la chute de la monarchie absolue de droit divin avec la tenue d’une Assemblée nationale constituante (juin 1789) et la chute de la Société d’Ancien régime avec l’abolition des privilèges (nuit du 4 août 1789). Le premier acte est celui d’une révolution politique et le deuxième acte est celui d’une révolution sociale.

Ce sont donc ces deux actes que j’ai décidé de privilégier tout d’abord. La chute de la monarchie et l’Empire seront traités dans deux autres phases.

1. L’année 1789

Un des enjeux est de faire percevoir que la révolution politique s’est déroulée sans violences. Au lendemain du serment du Jeu de Paume 20 juin 1789), dans la mesure où Louis XVI le tolère, les états généraux se transforment en une Assemblée nationale constituante. La monarchie absolue est moribonde. Louis XVI, contraint de convoquer les états généraux , ne se doute aucunement de la mèche qu’il a allumée. Les derniers états généraux avaient été convoqués entre 1614 et 1615 par Louis XIII. Le roi gouverne en prenant conseil, les états généraux est le conseil le plus vaste qui peut être consulté. Les états généraux n’ont pas de rôle législatif contrairement aux parlements. Les députés sont simplement porteurs des doléances des habitants de leur circonscriptions mais ne les représentent pas, au sens où il n’ont pas le droit de s’exprimer en leur nom. Or très vite, les députés du tiers état principalement vont se donner ce droit comme s’ils étaient munis d’un mandat représentatif.

La monarchie absolue s’est muée en une monarchie parlementaire et constitutionnelle avant la fameuse prise de la Bastille. Elle est tombée sous les coups de la bourgeoisie. Il est vrai que celle-ci a été motivée par les doutes que les sans-culottes avaient sur l’attitude Louis XVI.

Eh non, on n’a pas coupé la tête du roi le 14 juillet 1789 mais le 21 janvier 1793. Non, la monarchie absolue n’a pas laissé tout de suite la place à la République, ce sera en septembre 1792. Les élèves sont surpris. Oui, le 14 juillet 1789 fut violent, mais le peuple a peur.

L’année 1789 c’est aussi l’année de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Le lecteur trouvera dans les manuels quantité d’exercices qui permettent une lecture plus aisée.

Enfin, tout au long de cette activité, il convient de remplir ensemble une frise car les évènements s’enchaînent et l’ordre dans lequel ils se succèdent doit être connu par les élèves.

2. L’année 1792

 

3. déroulement de la situation-problème

Durée

Documents

Consignes

5’

Émergence des représentations

.A partir du mot « révolution » dressez une liste de mots auxquels  vous pensez

Phase 1 : Une France en crise (1789 – Mission 1)

40’

Un corpus de documents pour que les élèves prennent conscience que la société et le régime, avant 1789, sont en crise :

  • Doc. 1 : gravure anonyme de 1789 : ras le bol des corvées et autres impôts supportés par le tiers état ;
  • Doc. 2 : la société d’Ancien Régime, une société d’ordres mais très fermée privilégiant la naissance sur le mérite ;
  • Doc. 3 : Les comptes de la monarchie en 1788 : l’Etat est au bord de la banqueroute et la seule façon d’y remédier est d’instaurer un impôt par tête pour tous ;
  • Doc. 4 : Brochure politique « Qu’est-ce que le tiers état », abbé Sieyès, 1789. Ce document est anachronique, mais il permet de dépasser les pans de la crise pour montrer qu’un des problèmes politiques est celui du rôle du tiers état, et tout particulièrement la bourgeoisie, dans le politique ;
  • Doc 5 : Cahier de La Chapelle Craonnaise (paysans) ;
  • Doc 6 : Cahier de La Chapelle Craonnaise (bourgeois) ;

Vous êtes le roi Louis XVI. Grâce à ces documents vous prenez conscience de l’état du royaume : que décidez-vous ?

30’

Socialisation

  • L’enseignant dégage les différentes propositions des élèves.
  • L’essentiel est que les élèves perçoivent la complexité et la gravité de la crise.
  • On leur donnera la décision prise par le roi : la convocation des états généraux, en leur expliquant que cette décision est populaire.

Quelles sont donc les décisions que vous prenez ?

10’

Trace écrite

Rédaction en groupe de la nature des difficultés et de la décision de Louis XVI

 

Phase 2 : mai 1789, la révolution politique – la monarchie devient constitutionnelle (1789 – Mission 2)

30 ‘

Un corpus de documents pour que les élèves prennent conscience que d’autres modèles politiques existent comme la monarchie parlementaire anglaise ou la République américaine (dont la monarchie a soutenu la naissance). Les états Généraux sont réunis à Versailles le 26 mai 1789.

  • Doc. 0 : Les trois pouvoirs : législatif, exécutif et judiciaire tels que Montaigne les avait définis
  • Doc. 1 : Les pouvoirs du roi Louis XVI
  • Doc. 2 : La répartition des pouvoirs sous Louis XVI dans la monarchie française
  • Doc. 3 : La répartition des pouvoirs dans la République des États-Unis en 1787
  • Doc. 4 : La répartition des pouvoirs dans la monarchie anglaise

Vous êtes députés du clergé ou de la noblesse ou encore du tiers état. Choisissez la répartition des pouvoirs qui vous convient le mieux. Ou sinon, inventez une nouvelle Constitution à la France.

 

Faites un schéma à votre tour si besoin est.

20’

Socialisation

  • Élaboration collective de la répartition des pouvoirs de la monarchie constitutionnelle
  • Récit des événements
  • Travail éventuel sur le tableau de David « le Serment du Jeu de Paume ».

Venez monter vos schémas et expliquez l’avantage de votre répartition des pouvoirs.

10’

Trace écrite

  • Distribution d’un schéma expliquant la répartition des pouvoirs après 1789 ;
  • Remplissage individuelle d’une frise (l’année 1789) sur laquelle on note :
  1. 5 mai : réunion des états généraux ;
  2. 20 juin : serment du Jeu de Paume.
 

Phase 3 : août 1789, la révolution sociale (1789 – Mission 3)

30 ‘

Corpus de documents pour que les élèves mesurent la soif d’égalité qui traverse la société française de l’époque. On peut analyser également le rôle des rumeurs qui fut important pour que le peuple se lance à l’assaut de la Bastille et déterminant dans la Grande Peur.

  • Doc. 1 : La diffusion de la Grande Peur à travers la France, pendant l’été 1789.
  • Doc. 2 : Grande Peur (Gravure, Musée Carnavalet). Des paysans brûlent des châteaux.
  • Doc. 3 : La nuit du 4 août ou le délire patriotique (Estampe, BNF)
  • Doc. 4 : La prise de la Bastille d’après F.-R. de Chateaubriand, Mémoire d’outre-tombe, 1821

Au mois d’août 1789, l’Assemblée Nationale Constituante est réunie pour donner à la France une nouvelle Constitution.Des nouvelles vous parviennent de ce qui se passe en France.

Vous êtes députés de la noblesse et du clergé que décidez-vous ?

20’

Socialisation

  • Après avoir recueilli les décisions des élèves, l’enseignant leur faire lire le discours d’un noble proposant l’abolition des privilèges.
  • Cette phase ne peut s’achever sans une lecture des principaux articles de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789.

Exposez votre décision et justifiez-la. Quelles peuvent en être les conséquences ?

10’

Trace écrite

  • Report sur la frise de la date du 4 août 1789.
  • Recopier au moins l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

 

Phase 4 : Août 1792 la fin de la monarchie, le début de la République

1792-Terreur-Empire

Phase 5 : L’Empire, Bonaparte assassin ou continuateur de la révolution ?

NAPOLÉON BONAPARTE

Phase 6 : Les femmes pendant la Révolution française (1789-1792)

Femmes_Révolution