Retrouvailles de Ménélas et d'Hélène Situation-problème (© Dalongeville A.)

Qu’est-ce que c’est être grec·que ?


  • Concept clef : civilisation / culture
  • Notions : mythologie, religion, langue, histoire, cités

Documents de travail : Qu’est-ce que c’est être grec·que ?


Ce travail, effectué assez rapidement, nécessite une présence au CDI de deux heures. Comme je travaille par situations-problèmes, j’ai systématiquement une plage de deux heures hebdomadaires dans mon emploi du temps.

Il est articulé en deux phases :

  • la première consiste à insister sur le fait que les grec·que·s sont unis par une même culture. Ils et elles en ont conscience et la considèrent comme supérieure aux autres qui ne sont en fait que des barbares même s’ils ne sont pas repérés par notre historiographie scolaire comme appartenant aux peuples dits barbares.
  • la seconde veut profiter de ce qui aura été acquis lors de la première phase en faisant rupture : « oui, mais ils sont toujours en conflit ! » Ce qui suppose qu’il va falloir s’attacher à chercher les mobiles de ces rivalités, notamment entre les cités d’Athènes et de Sparte.

1. Phase 1 : les Grec·que·s partagent la même culture

1.1. Les représentations des élèves

Je commence la séance en leur demandant : « qu’est-ce c’est, d’après-vous, être grec·que ? »

  • C’est une religion ;
  • C’est une origine ;
  • Habiter en Grèce ;
  • C’est croire aux dieux de la religion grecque ;
  • Respecter les dieux grecs ;
  • Suivre les mêmes lois et croire aux mêmes dieux que les autres grecs ;
  • Faire partie d’une grande civilisation comme celle des Romains ;
  • Faire partie  d’une nation (la nation grecque) et faire partie d’un pays (la Grèce) ;
  • Faire partie d’un peuple grec et parler la langue grecque ;
  • Croire en la mythologie grecque ;
  • Avoir la religion grecque ;

Après discussion du groupe classe, nous avons convenu de garder les éléments suivants :

  1. Habiter en Grèce;
  2. Avoir la religion grecque (dieux et des déesses : Zeus, Athéna…) ;
  3. Parler la langue grecque ;
  4. Partager la mythologie grecque (héros comme Hercule, auteurs comme Homère) ;
  5. Respecter les lois grecques.

Les notions de civilisation et de culture ne sont pas apparues dans la discussion alors qu’elles ont été abordées lors des leçons précédentes.

1.2.  Alimenter les représentations

J’ai décidé de mener ce travail au CDI avec la complicité des documentalistes. Ce qui permet de remplir deux objectifs. Les élèves peuvent ainsi se familiariser avec la recherche documentaire, mettre en application réelle ce qu’ils ont appris avec les documentalistes. Cela permet également de valider (ou pas) les hypothèses retenues par la classe, à la suite de la phase d’émergence des représentations des élèves.

Les élèves sont donc partagés en groupes et doivent remplir le document ci-dessous : « Qu’est ce que c’est être grec·que ? Ils peuvent se partager la tâche à l’intérieur du groupe. dans un premier temps, ils doivent chercher un ou plusieurs documents pouvant rentrer dans un des cadres et en garder la référence exacte. Certains décideront de pendre tout de suite des notes après avoir consulté le document repéré et cette attitude sera vite imitée par tous les groupes.

J’ai décidé de rajouter un item (sanctuaire panhellénique) car les revues historiques destinées aux élèves sont pleines de sanctuaires étudiés.

Document à remplir : Qu’est-ce que c’est être grec·que ?

Exemples de travaux d’élèves

Qu'est-ce que c'est être grec.que ? Situations-Problèmes © Dalongeville A.
Qu’est-ce que c’est être grec.que ? Sasha Situations-Problèmes © Dalongeville A.

 

Qu'est-ce que c'est être grec.que ? Situations-Problèmes © Dalongeville A.
Qu’est-ce que c’est être grec.que ? Anna Situations-Problèmes © Dalongeville A.

1.3. Synthèse

Je demande aux élèves de reprendre les points qui avaient été retenus. Pour chacun de ces points ils doivent rédiger une phrase et s’appuyer sur un ou deux documents trouvés par le groupe auquel appartient l’élève. Je ménage encore ici deux moments de travail qui se succèdent : individuel qui dure une dizaine de minutes puis collectif qui dure tout au plus un quart d’heure.

Bien évidemment, en préparant leur rapport, les groupes approfondissent leurs connaissances sur la mythologie ou la langue grecques. certains se lancent dans la reproduction minutieuse d’une partie du panthéon grec. Le point qui pose difficulté est, bien sûr, celui des lois. Certains avancent qu’il s’agit de la démocratie ou de l’Ecclésia. L’enseignant peut toujours préparer un document qui affirme que le régime politique en place à Sparte n’est pas la démocratie. Ces notions de démocratie et de régime politique seront vues ultérieurement (voir ici).

2. Phase 2 : Pourtant leurs cités sont toujours en guerre !

Tou·te·s les grec·ques partagent la même culture et appartiennent à la même « civilisation » MAIS se font la guerre très fréquemment : pourquoi ? Les élèves vont travailler cette question à l’aide du document ci-dessous (Monde des cités grecques).

2.1. Qu’est-ce que c’est une cité dans l’Antiquité ?

Les élèves, malgré le travail accompli sur les cités mésopotamiennes voient mal ce que c’est qu’une cité. En gros, ils confondent ce terme avec la ville (la cité -médiévale- de Lescar par exemple, ou le quartier -partie d’une banlieue). La cité ne signifie pas pour eux une entité politique qui peut être constituée d’une ou de plusieurs villes ainsi que d’une campagne environnante sur laquelle la ville exerce son emprise politique, répétons-le.

  • Ville, village, marché, église ;
  • Ville ;
  • Ancienne ville ;
  • Plus grand qu’un village mais plus petit qu’une ville ;
  • Plusieurs habitats rassemblés
  • Grand bâtiment ;
  • Très grande ville comme une métropole ;
  • Concentration d’habitations plus importante qu’un village ;
  • Endroit où habitent beaucoup de personnes ;
  • Village organisé ;
  • Ville ;
  • Ville entourée de ses territoires ;
  • Ville est très peuplée et entourée de remparts ;

A près avoir entendu tous les élèves, l’enseignant peut leur proposer le schéma ci-dessous et leur demander d’élaborer à nouveau une définition.

Athènes - Schéma d'une cité-Etat Situation-problème (© Dalongeville - CEC)
Athènes – Schéma d’une cité-Etat Situation-problème (© Dalongeville – CEC)

 

2.2. Pourquoi les Grec·ques uni·e·s par la même culture se font-ils si souvent la guerre ?

Documents avec mission : Monde des cités grecques

 

 

Contrairement à la « culture », la « civilisation » ne peut être pensée seule, car elle comporte toujours implicitement un jugement de valeur en opposition à un autre, plus barbare ; par exemple, dans « civilisation » il y a civis, c’est-à-dire citoyen. Il y a l’idée grecque et romaine que les civilisés sont ceux qui vivent dans les cités ou les États, par opposition aux barbares qui sont nomades ou paysan.

Maurice Godelier d’après Briand, M., Dupont, F., & Longhi, V. (2018). « La « civilisation » : critiques épistémologique et historique », Cahiers « Mondes anciens » .Schéma-CitéAthènes

 

2.3. Synthèse

 

Chaque cité a son propre mode de gouvernement;

Chaque cité bat sa propre monnaie